Communication

Pssst… ton chacal a beaucoup de choses à te dire!

Par Geneviève Bertrand, le 14 septembre, 2023

« Écoute ton chacal, ne te bats pas avec lui »
-Marshall Rosenberg

Marshall Rosenberg a choisi la métaphore du chacal pour illustrer un langage empreint de jugements. Dans chacun·e de nous, vit un chacal qui s’exprime de manière accusatrice, culpabilisante et certainement pas responsable! (Et le mien dit des gros mots…) Ce n’est généralement pas le côté de nous dont nous sommes le·la plus fier·ière… Et pourtant!

En le laissant s’exprimer librement, votre chacal vous dévoilera toute l’information et l’énergie de la situation – vous n’avez qu’à être à l’ÉCOUTE afin d’avoir accès à ce qu’il détient. 

Le problème avec la colère, c’est lorsqu’on laisse notre chacal s’EXPRIMER de manière brute et inconsciente, dans toute son intensité et son irresponsabilité!

En CNV, nous faisons la distinction entre “la colère chacal” et “l’intensité responsable”. 

Ce qui est proposé n’est donc ni de la réprimer ni d’exploser. 

Au lieu de rester au niveau des jugements, il est possible d’exprimer sa frustration entièrement et avec intensité tout en:

  • Faisant des choix conscients
  • Prenant la responsabilité de nos sentiments
  • Exprimant la profondeur de nos sentiments et de nos besoins 

Il y a donc trois options possibles pour naviguer avec la colère:

  1. Sortir de la conversation de manière responsable, en informant l’autre, en nommant son intention et en proposant d’y revenir plus tard
  2. Crier en girafe en exprimant son intensité de manière responsable grâce aux outils de l’expression authentique (OSBD)
  3. Empathiser en écoutant et en étant curieux·se des BESOINS sous-jacents

Mon patron et mentor, Jean-Philippe, me disait souvent “J’aimerais que tu te fâches plus tôt!

Ce qui se traduit ainsi: “j’aimerais que tu prennes conscience plus tôt de l’irritation et de l’agacement qui monte en toi pendant la rencontre et que tu l’exprimes de manière responsable, avant que de te sentir littéralement enragée et que ton chacal n’ait plus le choix que de se pointer le bout du nez, avec tout l’impact que ça génère sur toi, sur les autres, sur la rencontre…”)

Ma tendance? Réprimer ma colère, un moment (afin de nourrir des besoins d’amour, d’acceptation ou d’harmonie) puis finir par ESSAYER de m’exprimer de manière responsable à un moment où je n’arrive plus à me contenir, que je suis trop déclenchée pour avoir accès à tous mes outils. 

Ça jette un de ces froids… Et j’ai créé l’effet contraire de ce que je tentais de nourrir (amour, acceptation, harmonie)!

Avez-vous déjà réalisé que plusieurs sentiments de la liste des sentiments et des besoins servent à exprimer de la colère, à différents niveaux d’intensité? 

Pourquoi ne pas prendre un moment pour les relire. Ils peuvent être utiles pour nuancer vos propos, lors d’une expression authentique ou pour votre auto-empathie. 

Plus on explore la colère et on s’exerce à l’écouter et à l’exprimer, plus on a accès à cette énergie pure, puissante et mobilisatrice!

Vous avez aimé cet article? Voici quelques formations qui sont en lien!

L'infolettre Spiralis, pour ne rien manquer

Pour recevoir nos promotions, articles inspirants, outils et aide-mémoire en lien avec la CNV, inscrivez-vous à notre infolettre! 

Programme d'immersion en Dialogue Authentique au travail

Sélectionnez votre prix

Programme d'immersion en Dialogue Authentique au travail

Veuillez sélectionner la date pour chacun des modules.

Programme d'immersion en Dialogue Authentique

Sélectionnez votre prix

Programme d'immersion en Dialogue Authentique

Veuillez sélectionner la date pour chacun des modules.

*Attention de ne pas séléctionner 2 modules à la même date
**Nous recommandons de laisser au moins 4 semaines entre chaque module