Skip to main content

Nos infirmières harcelées

Par 9 mai 2011décembre 3rd, 2019No Comments

43 % des infirmières ont été victimes de harcèlement au travail au cours des 12 derniers mois
90 % en ont été témoins
8 % en ont parlé dans leur milieu de travail

Ces chiffres, tirés d’une recherche dévoilée dans un article de TVA nouvelles, me désolent. Non seulement il se vit beacoup de harcèlement dans ce milieu de travail, mais pire encore, on n’en parle pas! Et ce malgré toutes les dispositions légales qui ont été mises en place! Il semble que pour changer les moeurs et vraiment créer une culture capable de soutenir les individus qui vivent du harcèlement, il faille plus que de nouvelles lois ou de nouveux processus!

En tant que coach et médiateur, j’ai à intervenir régulièrement dans des contextes de harcèlement. Je sais que ce ne sont pas des situations faciles pour tous les acteurs touchés par une situation, car ces situations sont la plupart du temps complexes au niveau organisationnel et extrêmement sensibles au niveau personnel. C’est ce qui fait que dans plusieurs milieux, briser la loi du silence est difficile et peut coûter cher aux individus, même si une politique en matière de harcèlement est présente.

Lorsque je travaille avec des clients qui désirent créer un climat où il est possible et même bienvenue de parler de difficultés relationnelles bien avant qu’elles ne dégénèrent en harcèlement, je débute souvent l’exploration avec ces questions: Quelles gestes et attitudes de vos gestionnaires démontrent qu’ils considèrent les relations interpersonnelles comme un élément clé du succès de leur équipe et de leur département?

À quel type de soutien (coach, mentor, conseiller RH, formation, etc.) vos gestionnaires ont-ils accès pour les aider à faire face à des difficultés relationnelles avant qu’elles ne dégénèrent en conflit ouvert ou en harcèlement?

Comment vos employés utilisent-ils les ressources à leur disposition pour les soutenir dans leurs défis relationnels (PAE, Hotline, syndicat, système de gestion de conflit, etc.)? Est-ce aidant, pour l’employés, pour le gestionnaires, pour l’organisation?
Si vous répondiez à ces questions pour votre milieu de travail, quelles seraient vos réponses?

Jean-Philippe