Skip to main content

L’empathie dans le temps des Fêtes!

Par 21 novembre 2011décembre 3rd, 2019No Comments

Les réunions de familles se passent comment chez vous? Grand-M’man qui parle de ses vieux os, Mon’oncle qui raconte (encore) ses vieilles histoires, Fiston qui arrache les jouets des mains de Cousine, Belle-sœur qui stresse face à la dinde qu’elle a cuisinée, Grand-frère qui vous fait la leçon sur la conduite en état d’ébriété et vous (parce que vous n’êtes pas sans blâme!) qui cassez les oreilles de toute la famille avec votre CNV!

Pourtant, ne l’oublions pas, avant d’être de votre famille, toutes ces personnes sont d’abord et avant tous des humains avec des besoins qu’ils tentent, au mieux de leurs habilités, de combler.

Quelques conseils qui pourraient faire une différence à votre prochain rassemblement familial :

AVANT LA RENCONTRE

Aller chercher une bonne dose d’empathie (d’une personne qui n’est pas de la famille, pour éviter la dose de sympathie!)

Être clair-e sur ses intentions (se rappeler ce qui est vraiment important pour soi dans la rencontre qui s’en vient)

Faire son deuil de certaines choses qui ne changeront pas (oui, les vieilles blagues de matante vont revenir cette année!)

DURANT LA RENCONTRE

Écouter davantage (laisser aller tous ces élans de conseiller, surenchérir, consoler, rectifier…)
Ne parler qui si la personne est intéressée (vraiment!)
Prendre des pauses régulières (toutes les excuses sont bonnes, si ça peut améliorer le dialogue : se dégourdir les jambes au grand air, aller à la toilette, aller se servir quelque chose à boire)

SUITE À LA RENCONTRE

Aller chercher une bonne dose d’empathie (encore? Eh oui, on n’en a rarement trop!)
Prendre un moment pour faire le point (apprentissages, nouvelles intentions pour une prochaine fois)