Le cercle vertueux de la gratitude

Par 28 mai 2018 décembre 5th, 2019 No Comments

Le cercle vertueux de la gratitude

Avez-vous déjà pris le temps de réfléchir à l’impact que peut avoir sur vous et votre entourage le simple fait d’éprouver et d’exprimer de la gratitude?

Qu’on en soit conscient ou non, autant dans les petits que les grands événements de notre vie, la gratitude répand sur nous une pluie de sensations agréables. Lorsque nous recevons ou exprimons des vœux d’anniversaire, par exemple, elle nous fait sourire de joie. Au sortir d’une expérience difficile, au moment précis où nous réalisons que celle-ci a eu un impact positif dans notre vie, elle nous fait soupirer de soulagement. Malheureusement, il arrive trop souvent que nous prenions conscience de la valeur d’une chose importante… après l’avoir perdue. Au fil de nos expériences quotidiennes, il est primordial pour notre bien-être d’apprendre à jouir des bienfaits découlant de ce sentiment d’appréciation et de reconnaissance envers : la vie, les autres, et nous-mêmes.

C’est dans cet esprit que « la pratique de la Communication NonViolente (CNV) nous invite à exprimer notre reconnaissance pour chaque petite chose qui rend notre vie meilleure, afin que chaque personne ayant contribué à notre bien-être puisse ressentir pleinement sa capacité d’enrichir la vie. »1

 

Ressentir de la gratitude

Notre instinct de survie, hérité de nos lointains ancêtres, nous porte spontanément à fixer notre attention sur ce qui ne va pas, qu’il s’agisse de souffrances profondes, de malaises ou même de simples inconforts. Par moment, un rien peut modifier notre humeur, voire altérer notre sérénité… Sans compter les histoires que l’on se raconte et qui amplifient encore davantage notre souffrance!

Nous pouvons pourtant choisir d’éprouver de la gratitude en toutes circonstances. Il ne s’agit pas de nier la réalité, ni de voir la vie en rose afin de fuir la douleur, mais plutôt de prendre en compte tout le reste qui peut s’avérer positif ou neutre. Nous apprenons ainsi à négocier avec la souffrance en nous rappelant qu’il existe toujours quelque chose que l’on peut apprécier malgré tout.

La gratitude se manifeste parfois lentement, parfois rapidement, mais elle survient toujours lorsque nous cherchons des raisons d’en éprouver. Plus nous y mettons d’efforts, plus nous trouvons des choses positives autour de nous. Se concentrer sur ce qui éveille notre gratitude modifie notre vision des choses ainsi que notre état d’esprit.

La gratitude peut se traduire à chaque instant par des actions concrètes. Sans elles, la gratitude n’est qu’une émotion agréable. La CNV nous apprend que nous pouvons la transformer en expérience positive pour soi-même et pour autrui.

 

Concrétiser la gratitude en l’exprimant

 En ce qui me concerne, lorsque je choisis d’apprécier ce que m’apportent mes interactions avec les autres, je me sens plus ouverte, spontanée et confiante. Cet état d’esprit me donne le gout d’approfondir les liens qui m’unissent aux autres et d’en prendre soin.

Tout récemment, au lieu d’éviter une amie avec qui j’avais eu une chicane, j’ai décidé de la rencontrer et de lui partager mon malaise, afin que cette situation ne vienne pas ternir notre amitié. Très heureuse du résultat de mon initiative, j’ai donc fait un pas de plus en mettant à profit le processus de la CNV pour lui exprimer ma gratitude : « Je suis contente que nous ayons pris la peine de discuter du désaccord que nous avons eu hier. Merci d’avoir accepté de t’engager dans cette réflexion avec moi. Tes réponses honnêtes me permettent de mieux comprendre ta situation et m’encouragent à m’exprimer librement. Ce moment d’intimité et de confiance mutuelle contribue à solidifier notre amitié. »

Comme mon amie semblait émue, je lui ai demandé quel effet mes paroles avaient eu sur elle. Elle m’a répondu: « L’expression de ta gratitude me fait réaliser que nous sommes capables de nous dire les vraies choses, même lorsque ce n’est pas facile. Cette prise de conscience me donne la conviction que le lien qui nous unit est plus fort que les différences qui pourraient nous diviser. »

L’expression de notre reconnaissance soude nos liens avec les autres et augmente les chances qu’ils perdurent! En effet, certaines études en psychologie ont démontré que « dans le domaine relationnel, il faut en moyenne cinq interactions positives pour compenser les effets d’une seule interaction négative.»2

 

Développer notre aptitude au bonheur

Supposons un instant qu’en vous réveillant demain matin, vous décidiez de ressentir et d’exprimer votre gratitude tout au long de la journée. N’êtes-vous pas d’accord que votre journée prendrait une tournure totalement différente et qu’elle se déroulerait dans un climat empreint de bienveillance envers vous-mêmes et les autres?

 Assurément, porter une attention soutenue sur les choses heureuses de notre vie augmente les émotions positives qui traversent notre esprit. Nous sommes de plus en plus nombreux à vouloir suivre cette voie, « car les sentiments positifs ont des répercussions considérables, dont un système immunitaire renforcé et un système cardiovasculaire moins réactif au stress. Ils améliorent l’humeur, favorisent l’optimisme, la résilience et l’ingéniosité, et contribuent à contrebalancer les effets des expériences douloureuses, y compris traumatiques. C’est un cercle vertueux : les sentiments agréables d’aujourd’hui accroissent les perspectives de sentiments agréables de demain. »3

Sources :

  1. Document de base en CNV de Spiralis, p. 17
  2. Citation de Rick Hanson dans Le Cerveau de Bouddha, p. 75
  3. Citation de Rick Hanson dans le Cerveau de Bouddha, p. 118

Autres sources d’inspiration :

  1. Atelier sur la Gratitude de Spiralis
  2. Les mots sont des fenêtres (ou des murs) : Introduction à la Communication NonViolente, Marshall B. Rosenberg, Jouvence 2005, chapitre 14

Par Marie-Andrée Baril
Rédactrice pigiste