Éditorial

Entretien avec Spiralis (partie 3)

Par 29 mai 2019 septembre 10th, 2020 No Comments

Vous célébrez vos 10 ans, comment entrevoyez-vous les 10 prochaines années?

C’est bien risqué de m’avancer sur les prochaines années… surtout que l’adolescence m’attend dans le détour!

Sans blague, je crois que les prochaines années sont critiques pour l’espèce humaine et j’aimerais jouer un rôle dans une transition vers plus de conscience.
Pour reprendre les mots de Laloux*, je veux participer à l’émergence d’une économie à croissance zéro et en circuit fermé (0 déchet, 0 toxicité́, 100 % recyclage), et à une prospérité émotionnelle, relationnelle et spirituelle; une approche holistique de l’agriculture, de l’éducation ou encore du système judiciaire; un système monétaire valorisant la circulation et la fluidité et non l’épargne; une conception de la propriété associée au service de l’intérêt collectif; un lien social relocalisé tout en étant interconnecté globalement; une conception du travail comme moyen d’expression de soi dans une ère où la plupart des emplois exécutifs sont automatisés; une démocratie incluant des mécanismes d’écoute de ce que les individus et le monde appellent une spiritualité non religieuse. (*Frédéric Laloux, Reinventing Organisation)

Je sais, ce sont de grosses bouchées! Mais je ne suis pas seul, plusieurs organisations et leaders travaillent déjà dans cette direction. C’est pourquoi je veux contribuer à l’émergence d’une écologie de la bienveillance en formant non seulement des formateurs et des coachs puissants, mais aussi en développant des entrepreneurs de la bienveillance, qui contribueront à déstabiliser les systèmes actuels et proposer des alternatives plus connectées au vivant.