Skip to main content

La réunion durait depuis plus d’une heure et Luc n’avait toujours pas pu placer un mot. Bien qu’il n’en eût pas conscience, il avait la mâchoire serrée, les épaules remontées jusqu’aux oreilles et les mains crispées sur son bureau. S’il n’avait pas été sur « muet », tous ses collègues l’auraient entendu grommeler entre ses dents. Cette réunion est une perte de temps monumentale, se disait-il, pourquoi ressasser continuellement les mêmes problèmes sans jamais prendre de décisions!

Contrairement à ce qui était convenu à l’agenda, Judith avait lancé un débat sur l’incapacité du département à recruter de nouveaux talents, ce qui avait causé de longs et pénibles échanges avec Georges qui avait pris ses commentaires pour une attaque personnelle.

Quand ça monte… 😠

Luc était enragé, il avait travaillé très tard hier soir afin de peaufiner sa présentation. Il avait besoin de ressources supplémentaires pour faire avancer son projet et c’était l’occasion de faire approuver le budget. À quelques reprises, de manière polie et discrète, il avait nommé dans le « chat », qu’il était l’heure de passer au prochain point, mais personne n’a semblé lui porter la moindre attention. Avec chaque minute qui passait, l’intensité de la colère de Luc montait et devenait de plus en plus visible à l’écran, mais plus important encore, elle devenait visible à lui-même…

Qu’on en prend conscience… 😡

C’est cette prise de conscience qui lui permit de canaliser l’énergie immense qui l’habitait. Par le passé, il aurait refoulé cette intensité, mais il connaissait trop bien le prix à payer à refouler sa colère trop souvent. Il était déterminé à faire valoir ses préoccupations tout en étant vigilant de ne pas laisser sa colère exploser. 

Il prit une grande respiration par le ventre, les deux pieds au sol, le dos bien droit, il se rappela à quel point ce projet lui tenait à cœur. « C’est un projet stratégique qui me permet de contribuer de manière significative au succès de l’entreprise en générant plus de collaborations dans le processus d’achat. Cette demande est importante pour que tous restent alignés et motivés à atteindre les objectifs. »

Et que l’on fait un choix… 🦒

Empreint de son intensité et guidé par son intention, il ouvrit son micro et profita d’une seconde de silence dans le débat pour prendre la parole en s’exprimant fermement, mais sans crier : « Il serait très important que l’on prenne le temps de discuter de mon projet durant cette rencontre, j’ai besoin de votre collaboration pour en assurer le succès ».

Personne ne dit mot, plusieurs yeux remontèrent vers l’écran, les visages en point d’interrogation. Il ajouta : « J’ai une courte présentation et je crois que ce serait possible de nous entendre sur le budget et de clore en moins de 30 minutes. Qui serait en désaccord de conclure ce point-ci dans les 5 prochaines minutes? ».

Luc avait le visage rouge, conscient qu’il venait de transgresser sa zone de confort… et celle de son équipe. Il prit une grande respiration pour se recentrer, maintenant prêt à écouter les réactions de ses collègues, confiant qu’il peut mettre ses limites tout en considérant la relation.

…on transforme sa colère en énergie créatrice

L’histoire ne dit pas si les collègues de Luc répondront « OUI » à sa demande. Ceci n’est qu’un détail. Je vous invite plutôt à porter votre attention sur les faits suivants :

 

👨🏽‍🏫 La colère est une émotion humaine normale qu’il est sain de reconnaître chez soi et chez les autres… même au travail, même quand on est professionnel.

👨🏽‍🏫 La colère est souvent associée à la violence et considérée comme négative ou même dangereuse. Un tel type de croyance nous empêche de voir les aspects positifs et importants de cette émotion.

👨🏽‍🏫 La colère est une énergie qui permet de protéger son territoire, de mettre des limites claires. Si on l’écoute assez longtemps, elle pointe toujours sur un besoin fondamental qui n’est pas nourri dans le moment. Plus l’intensité est élevée, plus le besoin est en carence.

👨🏽‍🏫 Lorsqu’on apprend à canaliser notre colère et cessons de la refouler et/ou de la laisser exploser, nous avons accès à PLUS D’ÉNERGIE PERSONNELLE.

 

Je vous laisse avec ces quelques questions de réflexions :

  • Quelles sont les indices corporels qui vous indiquent que vous êtes en colère❓
  • Quelles place la colère prend-t-elle dans votre style de leadership❓
    • Réprimée?
    • Explosive?
    • Canalisée?
  • Que pourriez-vous mettre en place dans votre vie (personnelle et professionnelle) afin d’honorer pleinement et sainement vos colères❓

Jean-Philippe Bouchard

 

Atelier d’introduction: Bases en dialogue authentique

Atelier intermédiaire INTENSITÉ: Transformez votre colère