Bienveilleuses et bienveilleurs face aux égoïsmes

Par 31 mars 2020 No Comments

Christophe André nous parle des vertus des bienveilleuses et bienveilleurs face aux égoïsmes.

Depuis toujours, notre monde est dirigé par les êtres humains dotés des plus gros égos. Ceux et celles qui se mettent en avant, qui ne sont obsédé.e.s que par leur succès, qui parlent plus et parlent plus fort que les autres.

Aujourd’hui, tout le monde peut s’y mettre, ce n’est plus réservé aux plus grand.e.s. Nos sociétés modernes et démocratiques proposent à tou.te.s les citoyen.e.s de devenir eux-elles aussi narcissiques.

C’est ainsi parce que cela fait vendre, on nous encourage à gonfler nos égos, parce que nous le valons bien! Être admiré.e, envié.e, de la façon la plus visible possible…

Heureusement, nous commençons à mesurer l’ampleur des dégâts. Éventuellement, le bal des égos, on n’en peut plus.

On veut de la fraternité, de la douceur, de la légèreté, du respect mutuel.

Célébrons plutôt ces humains qui pratiquent les vertus communes, la discrétion, la bienveillance, la mesure, la constance. Sans ça, l’air serait irrespirable.

Au lieu de l’obsession de la compétition, faisons la promotion de l’entraide et de la collaboration. Si quelqu’un.e dit des bêtises, on cherche à voir comment lui montrer, sans l’humilier.

Quand on est au-dessus, on cultive l’humilité – l’humilité ne cherche pas à se rabaisser, mais à ne plus vouloir dominer ou briller.

Les bienveilleurs et bienveilleuses de ce monde désobéissent aux injonctions modernes d’égoïsme et de narcissisme.

Plus nous seront nombreux.euses à leur ressembler et plus nos vies seront belles.

Apprenez la bienveillance envers soi, envers les autres et envers le monde!

 

BASES DE DIALOGUE AUTHENTIQUE

25 et 26 avril 2020
En savoir plus