Skip to main content

Avez-vous déjà oublié vos résolutions de début d’année?

Par 3 février 2013décembre 3rd, 2019No Comments

Février débute, 30 jours à peine après le début de l’année, est-ce que vos intentions pour 2013 sont presque oubliées ? Pourtant vous aimeriez ancrer votre vie dans l’évolution et l’apprentissage perpétuels. Parce qu’il est si facile de tomber dans la routine habituelle, voici quelques trucs pour transformer vos bonnes intentions en pratiques quotidiennes :

PLACEZ VOS INTENTIONS BIEN EN VUE :

écrivez vos intentions en quelques mots clés sur une page de couleur ou en faire un collage. Puis, le mettre à un endroit que vous visitez régulièrement comme, par exemple, le mur de votre chambre à coucher, la porte de votre garde-robe, votre mur derrière votre ordinateur de bureau, etc. À chaque fois que vous l’apercevez, prenez le temps de vous rappeler pourquoi cette intention est importante pour vous, quels gestes ou actions vous pourriez poser aujourd’hui pour vous approcher de cette intention.

DONNEZ-VOUS UN CADRE :

il n’y a rien comme de bloquer des moments spécifiques pour vous mettre en action. Vous inscrire au gym, au yoga ou à un cours d’art, acheter des billets de saison à l’orchestre symphonique ou au théâtre, peu importe, l’important est de se mettre un cadre qui vous soutiendra dans vos intentions.

 TROUVEZ-VOUS DES ALLIÉS :

comme disent les africains, ça prend un village pour changer de vieilles habitudes. Plutôt que d’affronter le changement seul, demandez à un-e ami-e, votre conjoint-e ou un-e collègue de participer avec vous à des activités. C’est souvent moins intimidant et ça augmente le niveau de motivation. Et pour les changements majeurs, vous pouvez aussi faire appel à de l’aide professionnel comme les coachs et les psychothérapeutes.

« L’enfer est rempli de bonnes intentions » me disait souvent ma mère, ce que je traduis aujourd’hui par « se donner les moyens de ses ambitions ». Si un réel désir de changer et d’évoluer vous anime, il faut plus que des résolutions une fois par année, il faut vous mettre en place des mécanismes de soutien pour aller au-delà de ce que vous faites par habitude.